Stages 2021-22

des marches d'accompagnements

Le travail du clown nous autorise à la création, être acteur, être auteur, faire autorité sur notre parole. Il ne s'agit pas d'une création mentale, issue de bonnes idées, mais d'une création intuitive où le corps de l'acteur se laisse faire pour être le lieu d'une re-présentation trans-personnelle des archétypes qui s'incarnent dans nos vies. C'est la tentative quasi impossible, voire désespérée, de montrer une part qui n'est pas faite pour les yeux du monde : une totalité, ombre et lumière, dépassant les dichotomies morales et sociétales du bien et du mal, du beau et du laid. Ainsi le théâtre peut retrouver sa vertu première : être le lieu du soin collectif d'où peut émerger une essence de sens. La découverte partagée, dans un même espace-temps, par une réunion faite communauté, de cette clairière de sens, fait du théâtre un temps sacré pour notre merveilleuse humanité, formidable entreprise d'émancipation et de réalisation de soi.

 

Au-delà de l'accompagnement à s'auteur-iser, nos stages de clown espèrent transmettre des outils techniques et méthodologiques. Ce corpus technique non-exhaustif, et en continuelle transformation (car nous sommes nous-mêmes en état de découverte), est loin d'être un modèle à copier pour bien faire. La technique n'est jamais performative mais plutôt une façon de réunir les conditions pour que puisse s'exprimer la voix intuitive et le corps créateur. Autrement dit, la technique est une façon de concentrer la conscience de l'acteur sur des outils de modulation, d'agencement, d'écoute et de lecture qui permet d'empêcher l'intervention du mental et de ses corollaires (injonctions, attentes, jugement, idées etc...).

 

Nos stages s'inscrivent dans un processus pédagogique. Il est préférable d'en suivre, dans les grandes lignes, l'évolution.

 

  • clown-pisteur, conditions et organisation du jeu (5 jours)

  • l'état, la silhouette, le choeur, ancrage du jeu (5 jours)

  • expression 1, le corps (5 jours)

  • expression 2, la voix et le texte (5 jours)

  • la naissance du conflit (5 jours)

  • jouer à 2 : la relation (duo, acteur de soutien/clown, directeur d'acteur/clown) (5 jours)

  • de l'intime au monumental 1, clown et tragédie (7 jours)

  • de l'intime au monumental 2, clown-archétype (7 jours)

  • émergence du Sujet (10 jours)

  • la chair et le squelette d'un spectacle, accompagnement à l'écriture (20 jours)

Emergence du Sujet (et non du sujet) - du 2 au 6 mai et du 13 au 17 juin 2022

intervenants : lou crusson et michaël egard


stage ouvert aux personnes ayant déjà suivi une partie de notre programme - 10 jours (70h) - près de Rennes (lieu en attente de confirmation) - 12 participants max (stage maintenu à partir de 8)
renseignements et inscription : michael.egard@gmail.com

 

« Le désir ne manque de rien, il ne manque pas de son objet. C’est plutôt le sujet qui manque au désir, ou le désir qui manque de sujet fixe ; il n’y a de sujet fixe que par la répression. » G. Deleuze et F. Guattari

 

« L'émergence du Sujet » est une introduction au stage « La chair et le squelette d'un spectacle » (accompagnement à l'écriture d'un spectacle porté par un personnage où l'histoire est à son service). Ici, nous porterons l'attention sur l'écriture du personnage : le Sujet que l'on porte en soi est à découvrir, conscientiser et organiser (nos gestes inconscients, notre locution, notre rapport au public, notre démarche...).

 

Chaque clown porte en lui un Sujet. Souvent plus vaste qu'il n'y paraît. Plus vaste qu'une idée, plus vaste qu'un propos. Il s'agirait plutôt d'un sujet sensible pris dans les contours mouvants d'une image ou d'une musique.

 

L'objectif est de cerner, par une observation intime, précise et sensible du corps et des énergies subtiles sous-jacentes, les conditions de l'expression de cette sensibilité, qui par la suite, et par le truchement d'une anecdote (prétexte, situation), pourrait devenir un spectacle. Chaque spectacle, tel un océan, est habité par une grande histoire (les courants profonds) et une petite histoire (la surface de l'eau). Ce stage est une plongée dans les courants profonds.

 

L'enjeu principal de l'écriture clownesque, plutôt que de mettre en scène une idée, est de réunir les conditions concrètes pour que puisse se révéler aux yeux du public l'indicible sens. Autrement dit, il faut découvrir ce que raconte la présence, observer les conditions techniques (rythmes, couleurs, mouvements, états, etc...), pour pouvoir, enfin, les organiser dans une dramaturgie. Le sujet ne peut se révéler que dans une mise en mouvement sensible, libre et vivante du sujet premier : le clown.

 

Les lectures symboliques (mythologie, astrologie, tarot, symbolique du corps humain...) nous permettront de prendre le recul nécessaire pour une telle observation.

formationjuillet2016-pratos5.jpg
TapisVert 1.jpg
2018-05-01 17.49.58.jpg
P1190652.JPG
P1190641.JPG
P1190822.JPG
2018-05-02 19.07.21.jpg
373A6548.JPG
373A6227.JPG
373A6530.JPG
373A6611.JPG
TapisVert 5.jpg